l'attention AVEC FRAME   http://pema.free.fr/tin01.php3
Accueil avec frames  Accueil sans frames  Textes

L'attention

 Tinlé Tenzin
( 1990 )

Le vénérable Tinlé Tenzin est un moine de la lignée Drukpa Kargyud. Lorsqu'il n'est pas en retraite, il traduit des enseignements et s'occupe du centre bouddhique Drouk Toupten Tcheukor Ling , siège européen de Sa Sainteté le Drukchen.

lotus

    Aujourd'hui ou la science apporte des réponses à presque toutes les questions que l'homme se pose sur la matière, ou la psychologie aide à comprendre et à résoudre beaucoup de problèmes sociaux, culturels et individuels, de plus en plus nombreux sont ceux qui demeurent insatisfaits de tous ces résultats et essaient de mener une recherche d'ordre spirituel.
    La raison en est peut-etre que la découverte des différentes sciences permet de soulager certaines souffrances physiques ou mentales, mais n'offre pas la possibilité de dissiper d'autres souffrances plus subtiles, telles que la souffrance de l'existence, commune à tous les etres.
    La tradition bouddhique offre beaucoup de méthodes pour aider les etres à se liberer de la souffrance. Mais le point de départ commun à chacune de ces méthodes, c'est la pratique de l'attention et de la vigilance.
    Ce qui peut etre opposé à l'attention et à la vigilance, c'est la distraction. Autrment dit, la pratique de l'attention et de la vigilance est un remède à la distraction.
    En fait, nous nous laissons constamment distraire par l'agitation qui nous entoure quotidiennement. Nous cherchons meme à nous distraire, et fabriquons de nouvelles inventions dans ce but : la télévision, les jeux électroniques, etc...
Bien sur, certains programmes télévisés ou jeux nécessitent que leurs spectateurs et utilisateurs soient concentrés. Le problème est que nous sommes rarement conscient de notre concentration meme. Cela fait qu'au lieu d'etre concentré sur un point, notre esprit est comme absorbé par l'écran, ce qui entraine un affaiblissement de notre souffle vital.
    Il est rare que nous essayions de rester attentifs à notre propre agitation mentale : aux images et aux pensées qui nous viennent à l'esprit à tout instant. Pourtant, cette agitation intérieure est ce qui cause la profusion de paroles futiles que nous prononçons et la multitude d'actions que nous commettons avec maladresse. Bref, le nombre de pensées, paroles et actions que nous produisont sans qu'elles soient utiles à quoi que ce soit est impressionant. Mais le plus impressionant, c'est que nous n'en sommes pas conscients !
    C'est en demeurant attentif et vigilant vis à vis de soi-meme que l'on peut éviter d'etre l'auteur de pensées, de paroles et d'actes qui nous seront néfastes et seront néfastes aux autres.
A ce sujet, le grand Maitre Gampopa ( Tibet XIIéme siècle ) à  écrit dans "Le rosaire de pierres précieuses" :
" Une attention incessante et la vigilance d'esprit embellies par l'humilité sont necessaires pour protéger le corps, la parole et l'esprit du mal."
  On peut lire aussi dans "les trente-sept pratiques des Boddhisattvas" de Togmé Zangpo ( Tibet XIVéme siècle ) : " Nous sommes habitués à agir sous l'emprise des passions ; aussi, les détruire demande un grand effort. L'attention à ces forces opposées est l'arme qui permet de les repousser immédiatement. En résumé : quoi que nous fassions, dans n'importe circonstance ou condition, etre toujours attentifs à la situation qui se présente et à la réaction qu'elle éveille en notre esprit,  ceci avec la motivation de rectifier notre conduite pour le bien-etre des etres vivants est une pratique des Boddhisattvas. "
    Etre vigilant, c'est se regarder soi meme plutot que de regarder les autres ; faire son autocritique intérieurement au lieu de critiquer les autres ; se discipliner soi meme avant que les autres n'en viennent à nous imposer une discipline. Khampa Kunga Tenzin ( Tibet XVIIIème siècle ) écrivait : " Du haut de cette présence, gouverne-toi toi-meme ; ainsi, de plus en plus tu auras un controle parfait sur toi-meme."
    Cette vigilance de chaque instant nous aidera d'abord à observer nos émotions, notre agitation, à mieux nous comprendre et à mieux comprendreles autres. Puis, nous pourrons reconnaitre la cause de notre souffrance pour finalement tout mettre en oeuvre pour la dissiper, à l'image de la rosée qui s'évapore quand le soleil rayonnant s'élève haut dans le ciel.
    La mise en oeuvre de l'attention et de la vigilance n'est liée à aucune posture, aucune récitation, aucune visualisation, mais simplement à une présence de chaque instant, ici et maintenant.
    Gampopa nous dit aussi : "Maintiens constamment ta conscience en éveil, que ce soit en marchant, en étant assis, en mangeant et en dormant." Si nous nous entrainons de cette façon, nous parviendrons à etre conscients au moment de notre mort, ce qui est d'une importance extrème.
    Chacun peut developper l'attention et la vigilance et en recueillir de grands bienfaits.
    " Je vous demande, avec mes deux mains jointes, que dans toutes vos actions vous soyez éveillés et attentifs." Voila ce que disait Shantideva ( Inde VIIIème siècle ) dans le Boddhicharyavatara. Pourquoi cette ardente demande ? Simplement parce que le developpement de la conscience attentive est une "clef" de l'Eveil.
    Mais, si notre motivation à devenir attentif et conscient est égoiste, nous en retirerons peu de satisfaction. En revanche, si nous sommes en meme temps détendus, ouverts aux autres et pleins d'amour, ce chemin de lumière nous comblera, nous et les autres, de bonheur et de joie.


Accueil avec frames  Accueil sans frames  Textes