un ego pour faire le bien AVEC FRAME   http://pema.free.fr/gjn05.php3
Accueil avec frames  Accueil sans frames  Textes

Un égo pour faire le bien.

Gyétrul Jigmé Norbu Rinpoché

    Dès Le départ , et tout au long du chemin du Bodhisattva, le sens du bien et le sentiment de bien faire sont très puissants. Toujours habité par l'image du parfait bodhisattva, le bodhisattva sur la voie s'applique à bien se conduire, à etre compatissant, à s'impliquer. Très conscient de sa propre action, tout à fait excellente au demeurant, il est un peu intoxiqué par le bien, il souhaite constamment s'en nourrir.
    Voilà la marotte du bodhisattva : un besoin d'accomplissement, la nécessité d'etre au niveau de cette impulsion vers le bien, de bien agir, de se conduire bien. Par conséquent, il  demeure un subtil sens de l'égo : il n'y a rien de mal à faire le bien, mais il faut un égo pour le faire ! "Je suis un bodhisattva. j'accomplis l'oeuvre du bodhisattva." C'est simple, direct et bon, mais il demeure en moi un léger filtre, un petit pare-soleil. Quand on apprécie beaucoup le soleil, on risque, les jours de pluie, de se sentir déprimé. C'est pourquoi, on utilise un petit pare-soleil, on se protège.
    Le processus de rangement et de nettoyage est bien avancé : il reste la pile de cequ'il faut garder, ce qu'il fallait jeter a été mis à la poubelle, tout a été lessivé, du plafond au plancher, puis repeint de claires couleurs, du désinfectant et du désodorisant ont été répandus partout. Et voilà qu'on se retrouve coincé !... coincé dans la propreté, le ménage et le nettoyage !
    La chambre est parfaitement propre, nette, agréable, vivable... on risque de se rendormir et ne plus vouloir se réveiller. C'est devenu fort agréable, on peut véritablement agir, et voilà qu'on repart dans le sommeil. Et l'on compte bien que ce soit propre à nouveau le lendemain matin. Tel est le bodhisattva : très attentif, très sensible, pourvu d'un sens aigu du propre et du sale. Il perçoit immédiatement ce qui se passe et discerne facilement les aspects douteux. Et voilà comment il est coinçé : par le bien et le mal, par le sale et le mauvais qu'il faut rejeter, par le bon et le bien qu'il faut accumuler.

lotus

"Le gout du thé" - Editions Marpa ( Dashang Kagyu Ling - 71320 - La Boulaye - France )


Accueil avec frames  Accueil sans frames  Textes